De l’intérêt des nutriments

 
De l’intérêt des nutriments :
Alors que les sels minéraux, les oligo-éléments et les vitamines ne sont pas les nutriments les mieux connus par les consommateurs, force est de constater que tout ce qui à trait aux « compléments alimentaires » remporte un réel succès.

De l'intérêt des nutriments

De l’intérêt des nutriments

Le bio, le vega, la detox, le jeûne sont devenus des ”courants diététiques”. Ils démontrent que l’individu devient plus respectueux de son environnement qui, pourtant, ne s’est jamais senti aussi ”mal servi”. En effet, le doute est constamment présent : OGM, perturbateurs endocriniens, pesticides … soufflent un vent amer sur l’alimentation concernant toutes ces denrées. La crainte de ne plus trouver les bons composés dans les apports nutritionnels poussent l’individu à davantage se documenter.

De l’intérêt des nutriments

Sels minéraux et oligo-éléments

D’origine minérale, ce qui distingue ces deux composants relève de leur teneur dans l’organisme. Les sels minéraux, comme le calcium, le magnesium, le sodium, le potassium, le phosphore … représentent une part non négligeable comparativement aux ”traces” laissés par les oligo-éléments tel que le chrome, le sélénium, le manganèse, le cobalt, le cuivre … Pour autant, ces minéraux constituent une base solide puisque, sans eux, vitamines, glucides, lipides et protéines ne peuvent pas être synthétisés. C’est dire comme ils sont essentiels.

Evacués tous les jours par les reins un apport journalier est nécessaire. Mais de là à utiliser les compliments alimentaires ? La question reste posée.

En effet, le fromage, les légumes et les fruits frais, le foie de veau, les légumineuses, les fruits rouges, le poisson, la viande, les oeufs … contiennent tous des minéraux. Il y a donc le choix. Par contre le bât blesse dans le mode de conservation de ces substances. Elles sont fragiles, craignent le froid, le chaud, la cuisson élevée … Rien ne vaut le ”mode vapeur” ou ”sauté à la poêle” en limitant les matières grasses.

De l’intérêt des nutriments

Les vitamines

Tout le monde connait la vitamine C qui contribue au système de défenses immunitaires. Ce qui l’est moins, c’est qu’elle augmente l’absorption du fer dans l’organisme. Ce dernier, par effet cascade, permet le transport de l’oxygène au cerveau et aide à mieux réfléchir.

Les vitamines du groupe B influent sur les neurotransmetteurs. Car, même si le cerveau prend son énergie à partir du glucose, il faut savoir que la levure de bière, les graines de tournesol, le germe de blé, les céréales complètes, les épinards, les lentilles, le cerfeuil, le cresson … contiennent des vitamines B1, B5, B9 entre autres.

Mais ces vitamines hydrosolubles ne sont pas les seules indispensables au bon fonctionnement de notre organisme. Dans le but de ne pas se carencer dans nos autres besoins en vitamines liposolubles A.D.E.K. il est vital de manger divers nutriments. C’es tel cas des acides gras insaturés (Oméga 3 et 6 avec un ratio de 1/5) contenus dans le saumon, les maquereaux, les sardines, l’huile végétale … Et nul besoin, de varier son alimentation à outrance. Friture, charcuterie, sodas, pâte à tartiner, pain blanc etc, même en petites quantités n’apportent rien de bon à notre organisme. A ne consommer uniquement si vous en avez fortement envie (auquel cas interrogez-vous sur cet appel instinctif) ou si vous ne pouvez pas y échapper comme lors des apéritifs concoctés avec du saucisson, de la pizza, des chips, des cacahuètes ou du pain de mie.

Ainsi, les compliments alimentaires sous forme pharmaceutiques ne sont indispensables. Il en est parfois l’inverse puisqu’ils peuvent s’avérer dangereux. En effet, à vouloir contrecarrer ce que la nature nous donne à vivre n’engendre que des déséquilibres hormonaux et des dysfonctionnements cellulaires. De l’intérêt des nutriments.